Une expérience unique

Par Mathieu et Isabelle Beauregard, clients Gendronvélo 

Tout un défi nous attendait : six jours, 500 kilomètres et plus de 5 000 mètres de dénivelé! L’Ouest canadien en vélo, nous en rêvions depuis six mois. Nous étions prêts physiquement et mentalement. Mais deux éléments additionnels allaient transformer notre défi en épreuve olympique, soit une adorable cocotte de deux ans qui nous accompagnait et maman attendait depuis cinq mois un petit garçon à naître. C’est peu dire que nous avions une charge supplémentaire à porter! Malgré toute notre préparation, certaines variables restaient hors de notre contrôle. Quelle place notre groupe de cyclistes voyageurs allait-il nous donner et comment allait-il nous accueillir? Comment nos accompagnateurs, bien qu’au courant de notre situation et optimistes quant à notre réussite, allaient-ils réussir à nous intégrer dans ce type de voyage conçu pour des cyclistes d’expérience?

C’est avec ces inquiétudes que nous avons amorcé notre voyage et c’est un peu à la course que nous sommes arrivés au quai d’embarquement, petite coquine dans la phase du « non, moi » oblige. Tous les membres du groupe organisé étaient assis ensemble à l’arrière de l’avion, mais probablement qu’aucun ne se doutait que nous faisions partie des leurs même si nous étions installés avec eux. Dès le début du vol, la sympathique dame assise à côté de moi en a profité pour s’informer sur notre petite famille et notre destination. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque nous avons répondu : « Nous partons avec vous faire la promenade des Glaciers en vélo! ». Elle s’est tout de suite empressée de le dire à son conjoint qui était tout aussi surpris. Mais leur étonnement n’était pas celui d’un « ah bon?! » rempli de jugement, mais plutôt d’une excitation positive. Fiou! Nous étions rassurés.

À notre arrivée à Calgary, notre guide Francis était très heureux de nous accueillir. Il s’est empressé de nous présenter à notre autre guide, Janick, qui a tissé très rapidement de beaux liens avec notre coquine. En attendant notre navette vers Canmore, les gens du groupe nous questionnaient sur notre cocotte, notre équipement et nos expériences en vélo. Ils nous racontaient aussi leurs aventures passées avec leurs enfants. Nous avions un point en commun et nous nous sommes sentis accueillis. Ce sentiment ne nous a pas quitté du voyage. À chaque matin, tout le monde était heureux de retrouver notre fille toute souriante, lui parlait et la cajolait. Il y avait toujours quelqu’un pour nous aider à transporter nos tonnes de bagages. Jamais nous n’avons senti que nous dérangions ou retardions le groupe. Et que dire de nos accompagnateurs! Des plus patients, ils nous ont attendus avec gentillesse, toujours prêts à nous aider et nous encourageant même à prendre des pauses pour profiter du paysage et saisir quelques photos.

Il est difficile d’exprimer l’émotion vécue en sillonnant les routes de l’Ouest canadien. Les paysages, plus grands que nature, invitent à l’émerveillement. Les lacs d’eau turquoise et les pics enneigés sont présents pendant tout le parcours et il se crée une synergie au sein du groupe qui crée des souvenirs inoubliables.

Oui, nous avons réussi notre défi et nous en sommes fiers. Mais c’est en grande partie grâce aux personnes qui ont vécu ce voyage avec nous, accompagnateurs et amis cyclistes, que nous gardons de merveilleux souvenirs de cette expérience unique. À quand le prochain départ?